dimanche 28 septembre 2014

Pourquoi "les femmes contre le féminisme" par Colette

Il y a quelques semaines, en pleine glandouille professionnelle (« et si j’allais voir sur facebook/buzzfeed/etc... si y’a pas du boulot à faire, tiens »), je suis tombée sur un article mentionnant un tumblr qui m’a sérieusement sciée les genoux, les coudes, et autres : Women against Feminism. Comprenez moi bien, chacun et chacune a le droit à son opinion, que ce soit vouloir se foutre les seins à l’air devant une cathédrale/mosquée/synagogue ou devenir femme au foyer et s’épanouir en élevant ses gamins. C’est ça pour moi le féminisme, choisir ce qu’on veut faire de sa vie sans que personne ne nous juge ou ne nous force. Il ne s’agit pas de forcer l’égalité, voire la suprématie de la femme, mais bien au contraire d’avoir une palette de choix égale à celle des hommes et d’en faire relativement ce qu’on veut. Je veux bien croire que certaines féministes sont aujourd’hui borderline, et on pourrait penser qu’elles vouent une haine sans nom à la gente masculine, mais il s’agit d’un léger pourcentage. En revanche, ce qui n’est pas un léger pourcentage, c’est le nombre de femmes qui n’ont pas (assez) de droits dans le monde : le droit à l’éducation, le droit au vote, le droit de choisir son mari, et de pouvoir en divorcer, le droit de sortir de chez soi seule, le droit de coucher avec qui on veut, et bien d’autres. Voila donc pourquoi j’ai commencé à faire défiler les photos de ce tumblr terrible avec stupéfactions, et franchement un peu de trouille. 
Le principal argument de ce site, et des personnes qui l’alimentent un peu plus gaiement tous les jours, est que les féministes détestent les hommes. « All men are not rapist », « I love my husband », etc... Manifestement, nous pauvres féministes sans âmes, avons donc cette vision de l’homme : jetable, porc, violeur, etc... Et nous ne cherchons pas l’égalité mais la suprématie. C’est donc à ce moment que j’ai envie de reprendre Jon Stewart et de m’exclamer : « WHAT THE FUCK !!!!! ». J’aime les hommes, à la folie ! Je n’irai jamais penser que, parce qu’un homme a violé une femme, ce sont tous des monstres, de la même façon que si une femme frappait un homme, je serai toujours à milles lieux de penser que toutes les femmes sont des tyrans. Le problème est que dans notre société plutôt évoluée, bien que toujours patriarcale sur certains points, le féminisme fait office de groupe de nanas mal baisées qui en veulent toujours plus. Plus de droits, plus d’égalité. « Nan mais allo quoi, ma collègue c’est une femme, et elle veut être payée sur le même barème que moi ! ». Mais ce que vous ne comprenez pas, mesdames qui n’en veulent pas, de ce féminisme, c’est que nous n’avons le droit de voter que depuis quelques décennies (1946 en France, 1928 en Grande Bretagne et 1919 en Allemagne). Et que nous avons ce droit, ainsi que le droit de divorcer et de posséder un compte en banque indépendamment de notre mari, grâce à des féministes. Les temps ont changé, certes, mais rappelons nous qu’en France, il était encore illégal il y a quelques années pour une femme de se promener en pantalon (sur le papier). 


Mais ce qui me choque le plus dans ce tumblr et ce mouvement, c’est son égocentrisme. Vous êtes en effet bien loties mesdames, mais en Irak, l’Etat Islamique a ordonné l’excision obligatoire de toutes les femmes habitant à Mossoul. Malala Yousafzai, une pakistanaise de 17 ans se battant pour le droit des jeunes filles à l’éducation, reçoit encore des menaces de morts des talibans. Le trafic sexuel s’élargit dans le monde. Des ‘femmes pakistanaise se font jeter de l’acide’ sur le visage car elles ont "déshonoré" leur famille. Cette peur d’une égalité dont vous n’avez manifestement rien à faire conduit des hommes à terroriser, violer et kidnapper des jeunes filles ou des mères. Les mouvements féministes et les féministes existent (et j’en fais partie) car je ne trouve pas ça gratifiant de me prendre une main au cul dans la rue, je n’apprécie pas de me voir refuser un entretien pour une promotion au dépend de mon collègue masculin, mais surtout, et principalement, je ne pourrais jamais accepter que l’ont traite les femmes comme des êtres inférieurs. Que ce soit dans mon pays, ou dans un autre. Je pense que beaucoup de féministes délivrent un mauvais message en critiquant les choix de carrière et de vie de certaines, en critiquant trop librement les religions et en sous entendant que notre sexe devrait avoir la main-mise sur cette planète. Je n’approuve pas les actions des Femen contre des symboles religieux et ça me manque de cocher la case « mademoiselle » lorsque je remplis des documents administratifs. Du fait d’un grand nombre de groupes féministes plus ou moins politisés, les messages délivrés sont confus, souvent incohérents, et parfois borderline au possible. Mais, selon moi, le fond même du mouvement féministe est d’accorder à tous dans le monde l’accès au même droit. 
Nous ne sommes pas similaires aux hommes, et ce n’est pas ce que nous demandons. J’ai beau pouvoir me défendre seule et ne pas avoir « besoin » du féminisme dans ma vie de tous les jours, je me battrai toujours pour que ce « -ism » existe et parle pour celles qui ne peuvent pas parler.  (A lire : il date un peu mais il est plutot bien)

by Colette

Bonus: l'une des plus belles réponses données à ce ramassis de merde tumblr à la qualité discutable: confused cats against feminism




Conclusion: educate yourself, biatch

Bonus 2 (pour répondre à ce petit chat noir): le discours d'Emma Watson: watch, listen and learn


1 commentaire:

  1. Les femmes qui postent sur ce tumblr sont consternantes...

    RépondreSupprimer